Ocean Selection

#information #nautisme, #voile et #sports de #glisse

Accueil > Bateaux > M TEC > Akilaria 40

M Tec

Akilaria 40

Un Class 40 de la « cité des Faucons » • plans Lombard

dimanche 4 novembre 2007, par La Rédaction

AKILARIA signifie « la cité des faucons ». Sur plan exclusif de Marc Lombard, le Class 40’ conçu par M Tec surfe sur le succès de cette nouvelle flotte réservée aux amateurs avertis et aux skippers professionnels limités par un budget modéré.

<onglet|debut|titre=Présentation>

Le succès ne s’est pas fait attendre pour les Class 40 puisqu’ils étaient 25, toutes marques, au départ de la Route du Rhum 2006 et une trentaine à celui de la Transat Jacques Vabre 2007.

<onglet|titre=Spécifications>

Longueur coque 12,18 m
Longueur flottaison 12,18 m
Largeur 4,49 m
Tirant d’eau 3 m
Lest Env 2 000 kg
Déplacement À la jauge
Deux ballasts 750 L / chacun
SV (au près) 115 m2
SV (au portant) 252 m2
Prix 183 822 € ht (tarif avril 2007)

<onglet|titre=Descriptif officiel>

L’Akilaria est entièrement construit, coque et pont, en sandwich PVC-balsa-vinylester infusé sous vide un objectif : gagner du poids et de la résistance, alors que les concurrents sont le plus souvent en monolithique. Le moulage de coques et ponts et le contre moulage structurel. Les pièces maîtresses sont assemblées au métacrylate, à partir d’un outillage personnalisé.

L’Akilaria 40’ possède deux winches de drisse sur le sommet du roof. Il dispose de deux barres franches et de cale-pieds réglables. L’écoute de GV revient sur le winch central. Bastaques et écoutes sur les winches placés sur le retour du cockpit. Une surface pré-moulée qui épouse le corps, façon baquet, bien ergonomique, permet de se reposer à l’abri des embruns sous la casquette du rouf.

Côté appendices : La quille conique en acier et le bulbe en plomb sont surmoulés d’une coque en résine, comme sur le Figaro 2 et le Zéro, pour garantir une surface parfaite des profils. La paire de safrans suspendue sous la voûte allie simplicité et haute performance intrinsèque des profils.

Côté gréement : Un mât en carbone préimprégné cuit en autoclave, rétreint à deux étages de barres de flèches poussantes en aluminium(Lorima à Lorient) et une bôme en alu (carbone en option), un tangon (en option) et un bout dehors bi-conique, en carbone et rétractable.

Plan de voilure : Très élancé, il se caractérise par une grand’voile à la corne très prononcée, un génois à faible recouvrement et des spis asymétriques imposants.

Intérieur : Dans cette version dédiée à la compétition, l’espace intérieur respecte encore une fois les équipements imposés par la règle, mais point trop n’en faut, ils sont fonctionnels et spartiates, ainsi le confort se limite à un évier, un réchaud et un réservoir d’eau douce placés à l’avant.
4 couchettes simples : deux montées sur cadre à l’arrière et deux sur les banquettes du carré.

Déclinaison : Version croisière

Même fabrication, même dessin, bien que moins sportif que son alter-ego, l’Akilaria 40’ devient plus convivial, il s’ouvre aux équipages moins entraînés, il s’assagit. Il est équipé d’une quille plus raisonnable, 2,20 m au lieu de 3m, et d’un mât légèrement réduit.

L’intérieur s’ouvre aux équipages qui souhaitent se poser autour d’une table. Exit le bloc central dédié aux instruments de navigation et cartes marines, on met le couvert ! Le carré reprend ses droits, longue banquette sur tribord et couchette double sur bâbord, sous le cockpit. La cuisine est en U à babord et une table à carte à tribord face au bordé, dans le prolongement d’un local technique placé sous le cockpit.

<onglet|titre=Avis>

L’avis de la rédaction de SeaSailSurf.fr

• Les plus
- Class 40 performant

• Les moins
- Class encore en évolution
<onglet|fin>

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)