SeaSailSurf accueil en français home page in english Ocean Selection
Vous êtes ici : Accueil » Bateaux » Laser Performance » Bug

#Bateaux : Laser

Bug

L’autre mini dériveur • Plans Jo Richard • 2,60m

D 8 février 2008     H 03:20     A La Rédaction     > 17037 visites     C 1

| #course #voile | #bateauEcole | #monocoque | #monotype | | #voile |

agrandir
LaserPerformance a présenté son nouveau petit dériveur, le Bug, lors du London Boatshow et aux Etats-unis à l’occasion du salon nautique   de Chicago début 2008. En retard sur les Français de Bic, Laser sort un voilier aux finitions étudiées.

Présentation

LaserPerformance a donc pris le temps de développer ce nouveau dériveur issu de la génération post Optimist. La caisse à savon, malgré son énorme diffusion mondiale, n’était plus dans l’ère du temps. Il était donc temps de proposer des alternatives. C’est ce qu’a proposé Bic avec l’Open’Bic et qui a ainsi poussé les constructeurs classiques de dériveurs à étudier de près le voilier idéal pour l’apprentissage de la voile et de la compétition aux moins de 14 ans.

Le résultat, ici conçu par Jo Richard, donne un bateau à l’allure originale. Ses bouchains lui gardent un lien de parenté avec l’ancêtre Optimist. Mais la technologie de fabrication a permis de pousser le plus loin possible le confort et la sécurité  . Ceci afin de plaire autant aux écoles de voiles qu’aux clubs de régates. Ce souci du détail se retrouve dans le puits de dérive, le safran, les systèmes d’évacuation d’eau… De quoi faire pâlir d’envie un barreur du rustre Laser Standard.

Mais l’aspect général pèche de par ces attentions. La varangue centrale crée deux compartiments dans le cockpit qui donne une impression de bassine au bateau. Et comparé aux lignes de l’Open’Bic, le Bug fait plus massif. De même pour le gréement, LaserPerformance semble timide en proposant une évolution du gréement radial du Laser 4.7 quand Bic s’inspire du gréement de planche à voile   pour sa version sport. Mais la puissance du réseau Laser et son image de marque devraient séduire pour imposer sur un marché en renouvellement ce nouveau petit dériveur.

Spécifications

ArchitecteJo RICHARD
Longueur2,6m
Largeur1,344m
Profondeur0,80 m
Poids Coque46 Kg
Gréementcat-boat
Surface de voile3,8 m2 (école) - 5,1 m2 (sport)

Descriptif officiel

Dessiné par Jo Richard le BUG est un dériveur de 2mètres 60 pour débuter la voile et éventuellement accéder à la compétition.

« Avec le BUG j’étais face à un fantastique challenge. Développer un dériveur moderne pouvant offrir une large gamme de performances pour les débutants et les pratiquants réguliers. Ce dériveur devait-être très polyvalent et abordable » confie Jo Richard designer du BUG. « Je suis satisfait du résultat. C’est très rare d’avoir le sentiment que tous les objectifs ont été atteints. C’est la fin de deux années de recherche. J’ai hâte de le voir entre les mains des futurs utilisateurs ! ».

Il a été conçu pour recevoir un adulte ou jusqu’à deux enfants. Avec une coque accastillée de seulement 46 kg, le BUG est à la fois performant et original. Il est remarquable au près et excitant aux allures portantes. En résumé, la navigation sur ce petit dériveur est absolument géniale.

Le BUG est proposé avec deux gréements au choix :
La version standard avec une voile en dacron de 3,8 m2 qui peut être facilement enroulée autour du mat. Avec sa coque très stable le bug sera un excellent partenaire pour la découverte. La version race dispose d’un gréement avec un haut de mat pré cintré et d’une voile Mylar de 5,1 m2. Avec cette voile la version race procure de belles sensations de glisse au barreur.

La coque est en sandwich polyéthylène trois couches. Elle est conçue pour durer dans le temps sans altérations pour les performances. Nous avons souhaité un bateau au design moderne. Les dernières avancées technologiques en termes d’aérodynamisme ont été utilisées pour le développement de la coque. En option et situées au niveau du tableau arrière, deux poignées en aluminium associées à une petite roue intégrée à la coque permettent de manipuler le BUG facilement pour la mise à l’eau sans s’encombrer d’un chariot.

En plus de ses caractéristiques marines, le BUG propose un accastillage   qui se « clipse » pour simplifier la mise en œuvre et le stockage.

Avis

L’avis de la rédaction de SeaSailSurf.fr

• Les plus
- La puissance Laser
- Tire les enseignements des prédécesseurs
- Le niveau de finition

• Les moins
- En retard sur le l’Open Bic
- L’aspect bassine

1 vote
Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Votre message



A la une

MacTac

MacGlide : Une peinture sous-marine adhésive zéro toxicité

Mactac, leader mondial de l’adhésif haute performance, propose un revêtement antisalissure sans impact sur l’environnement et la santé humaine. Révolutionnaire dans sa mise en œuvre, il est efficace, durable, économique. Baptisée MacGlide, l’alternative aux antifoulings bio-toxiques est immédiatement opérationnelle, permettant aux authentiques amoureux de la mer de naviguer responsable sans attendre.
Lire la suite →

Bénéteau

Figaro-Bénéteau 3 : Le premier monocoque à foils de série au monde

Ce Figaro Bénéteau 3 est le fruit d’une forte collaboration du Groupe Bénéteau avec la Classe Figaro, OC Sport,l’organisateur de la Solitaire URGO - Le Figaro et le groupe Le Figaro.Et c’est sous la plume du cabinet d’architectes Van Peteghem–Lauriot-Prévost, qui a remporté les deux derniers Vendée Globe qu’a pris forme le dernier-né des monotypes de la classe Figaro.
Lire la suite →

Equipement

Avel & Men : De la maroquinerie qui mêle cuirs italiens, fibre de carbone et cordages techniques

Avel & Men, maison fondée en janvier 2016 par Agnès et Xavier Broise, propose une gamme de maroquinerie et accessoires citadins pour les amoureux de la mer et de la voile.
Lire la suite →

Start-Up

Location entre particuliers : Click & Boat rachète son concurrent Sailsharing

La start-up de location   de bateaux entre particuliers Click & Boat, qui vient d’annoncer l’acquisition de son concurrent Sailsharing, accélère sa croissance et confirme son leadership.
Lire la suite →

PHANTOM INTERNATIONAL

Flying Phantom Essentiel : Une version freeride du catamaran à foils de 18 pieds

3 ans après avoir lancé le premier catamaran volant de série au monde avec plus de 100 Flying Phantom volant dans 26 pays, PHANTOM INTERNATIONAL innove à nouveau. Phantom International vous propose maintenant une nouvelle gamme de bateaux volants orientée vers un programme « freeride » : le Flying Phantom Essentiel est un catamaran volant de 18 pieds polyvalent et facile d’utilisation.
Lire la suite →

lundi 16 janvier
  Visiteurs connectés : 3



En bref

1 | 2 | 3 | 4 | 5


SEASAILSURF Wear

T-shirt manches courtes
SeaSailSurfeuses : choisissez la couleur de votre t-shirt.
T-shirt manches courtes
Choisissez la couleur de votre t-shirt.

Sponsors














Publicité




SeaSailSurf.fr : Les actus


Réseaux














PA.SeaSailSurf.fr
Vos petites annonces