Ocean Selection

#information #nautisme, #voile et #sports de #glisse

Accueil > Bateaux > Marée Haute > Dingo 2

Marée Haute

Dingo 2

Le nouveau Dingo • plans Rolland • 6,50m

jeudi 8 mai 2008, par La Rédaction

Voici la deuxième version du Dingo, toujours signée par l’architecte naval brestois Pierre Rolland. Avec ses bouchains latéraux et sa nouvelle quille en L, il offre plus de puissance au bateau de série construit par Marée Haute.

<onglet|debut|titre=Présentation>

« On peut dire que j’ai l’expérience des bouchains » avoue Pierre Rolland mercredi, avant de participer à la Demi-Clé, sa première course à la barre de « Petit Tonnerre », numéroté 722 et numéro 1 de la nouvelle série. L’auteur des lignes du premier 60 pieds de Bernard Stamm n’est pas qu’un architecte de bateaux prototypes en formes. On lui doit aussi de nombreux bateaux de voyage, en aluminium et/ou destinés à la construction amateur. Ce fut le cas aussi, côté course, d’Hakuna Matata, la fameuse cagette construite et menée par Ollivier Bordeau sur le circuit mini. De ce proto en contre-plaqué, le nouveau D2 en tire d’ailleurs quelques lignes, dont ce bordé à la verticalité impressionnante. « Mais dans le cas du D2, on remarquera que l’arrière est bien plus large que celui d’Hakuna » précise Pierre.

De fait, le D2 n’a qu’un bouchain de chaque côté. Le reste de la coque « construite en infusion » est en forme. Ce nouveau bateau est construit en série. Au nombre de dix minimum pour être validé dans la division du même nom de la Classe Mini. Pour cela, il est donc conforme à la jauge avec un espar en alu plus court que ceux des protos et une quille qui ne plonge pas plus bas que 160 cm. Cette-ci est formée en L, le bulbe dépassant uniquement à l’arrière du voile. Sa construction est soignée « tout en infusion pour rester relativement léger » souligne son auteur.

Pour le reste, « tout ou presque est nouveau à part les safrans du Dingo qui sont super efficaces et donc conservés. Nouvelle quille avec un centre de gravité plus bas et une surface frontale diminuée. Nouveau gréement avec une fente et un deuxième étage de barre de flêche large pour une meilleure tenue du mât. Plan de pont avec des rails d’écoute de génois transversaux. Le roof possède une casquette efficace et une descente praticable. Des hublots apportent un peu de design et beaucoup de lumière. Parlons un peu de la carène et de ses bouchains évolutifs, elle est radicale et devrait faire parler la poudre au reaching et au largue Deux configurations sont possibles au niveau des voiles d’avant suivant la course envisagée, soit un génois classique puis un solent, ou un grand solent à ris et un génois sur le bout dehors. »

<onglet|titre=Spécifications>

Architecte Pierre Rolland
Longueur HT 6.50 m
Bau maximum 3 m
Tirant d’eau 1.60 m
Tirant d’air 11 m
Poids du lest 412 kg
Déplacement 914 kg
Voiles
Grand-voile 28 m2
Voile(s) d’avant 22 m2 (génois maxi) / 16 m2 (solent maxi)
Surface totale au près 50 m2
Spi(s) 80 m2
Gréement
Bout dehors oui (aluminium)
Mât aluminium
Appendices
Quille fixe (fonte)
Safran(s) 2
Equipement
Couchage 1 Couchette double avant ; 2 Couchettes en latéral
Hauteur sous barrot nc
Motorisation hb
Construction
Coque verre, polyester en infusion
Pont sandwich mousse PVC, verre, polyester en infusion
Certification CE B
Lancement mai 2008
Production 10 exemplaires commandés en octobre 2008
Tarif nc

<onglet|titre=Avis>

L’avis de la rédaction de SeaSailSurf.fr

• Les plus
- Un look de puissance avec son bouchain
- Construction tout en infusion
- Prix dans les normes du marché

• Les moins
- Nouveau bateau à valider et qualifier en division "série"
- Concurrence des Pogo, Dingo et Ginto etc

<onglet|fin>

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)