Ocean Selection

Du grand large à la plage : Toute l’actualité nautisme de www.SeaSailSurf.com

Grand Pavois

Kristian Hajnsek présente le Seascape 18

François Coutant commercialise le plan Manuard en France

lundi 28 septembre 2009La Rédaction

Le Grand Pavois à La Rochelle était l’occasion de voir de près le Seascape 18 et de rencontrer le Slovène Kristian Hajnsek et François (le Français) Coutant. Les deux hommes étaient venus montrer leur petit monotype sur plans Manuard qui est déjà un best-seller en Adriatique.

« Le Seascape 18 est un mini 650 sur plan Manuard à l’échelle réduite de 10% » explique Kristian Hajnsek. Kristian, on l’a connu alors qu’il était venu préparer la Mini-Transat avec son acolyte Andraz Mihelin. Les deux hommes y ont même participé deux fois à la barre de leurs plans Manuard « Adria Mobile ». C’est d’ailleurs avant la deuxième participation qu’ils ont monté le projet Seascape qui consistait à proposer un petit voilier de ballade que l’on puisse prendre en remorque derrière son camping car Adria (forcément) et aller de lac en lac faire de la plaisance ou régater. Hélas le sponsor n’a pas suivi l’idée, mais les deux hommes se sont investis d’eux-mêmes sur le projet.

Pour cela, ils choisissent donc l’architecte de leur 650, le Français Sam Manuard  . « Sam, tout ce qu’il fait est bien ! » prévient Kristian. « De ses plans, nous avons construit deux prototypes. Et nous en avons même coulé un. Mais quand nous avons débuté la série, il n’y avait plus de surprise à attendre. D’ailleurs, on n’a rien changé sur la coque. Il y a juste que le bateau de série est 20% plus léger et 20% plus toilé que les prototypes. »

Commercialisé depuis la Slovénie, le Seascape 18 est un succès. « On en a vendu 33 et le 36e est commandé » ajoute Kristian. « Et cela dans 10 pays de l’Europe ! » D’où sa présence à La Rochelle pour le Grand Pavois. « Au bout d’un an, on est mûr pour le marché français ». Pour ce faire, c’est François Coutant qui a participé au développement du bateau qui prend en charge la commercialisation sur l’Hexagone. François qui possède un des prototypes « a navigué une semaine en Croatie cette année avec le bateau. D’ailleurs nous avons organisé 6 raids en 2009 avec 5 bateaux et un pneumatique en escort’boat. »

Car le but du Seascape est avant tout de naviguer en flotte, en raid ou en balade. Il est d’ailleurs parfaitement conçu pour cela avec son large cockpit, la bôme surélevée (qui peut porter une tente pour la nuit) et son roof assez haut pour donner un peu de volume à l’intérieur. Mais le monotype peut aussi régater et s’il navigue surtout dans du petit temps, il s’est d’ores et déjà montré à l’aise dans la mer formée. « On a navigué, il y a peu dans 20-25 nœuds de vent et sous genaker, on filait à 15 nœuds. Et même dans deux mètres de vague, avec vent contre courant, il s’est montré facile » ajoute Kristian, encore enthousiasmé par son bébé.

Kristian qui pense déjà au futur. Le Seascape 18 est conçu pour être mené à deux personnes (et même plus) « alors on envisage une version plus grande pour 4 personnes ». Pour voir ce que cela donne, il faudra attendre un prochain salon. En attendant, on peut essayer le bateau en France avec François Coutant. Vivement l’essai   !

Christophe Guigueno

Plus d’infos

- La fiche Seascape 18 sur salon.seasailsurf.fr : http://seasailsurf.fr/salon/spip.ph...
- Le site officiel du Seascape 18 : www.seascape18.com
- Le groupe Facebook du Seascape Sailing Center : http://www.facebook.com/group.php?g...



A la une