Ocean Selection

Du grand large à la plage : Toute l’actualité nautisme de www.SeaSailSurf.com

Roule & Vogue

L’Ecolo, char à voile écolo pour les clubs

Gabriel Valat présente son char pour clubs et particuliers

samedi 19 décembre 2009La Rédaction

Le stand du Finistère lors du salon nautique   2009 présentait des voiliers et… un char à voile  . Avec son design, sa voile à latte au look japonisant et son tarif de 2600 Euros, l’engin de Gabriel Valat n’est pas passé inaperçu.

« Le produit est nouveau » souligne Tadeg Normand, spécialiste du char de vitesse dans les Côtes d’Armor et auteur d’un chrono à 151,9 km/h en juin 2000. C’est lui qui a shapé la ’coque centrale’ de l’engin. C’est d’ailleurs la partie la plus innovante du char puisqu’elle est produite en rotomoulé, un matériau recyclable. « C’est plus souple, cela demande un entretien proche de zéro et c’est teinté dans la masse » ajoute Tadeg.

« Un nouveauté sur ce char à voile   tient dans la roue de secours » ajoute Gabriel Valat. En arrière du siège – cockpit, une quatrième roue est en effet attachée. Pratique parce que « cela arrive de crever. Et c’est bien pour les écoles de char car les pneus s’y usent rapidement ». Pour le reste, l’Ecol’o dispose « du même châssis qu’un proto ». Gabriel vient de la course. On l’y a même surnommé Tintin depuis qu’il a décoré son char rouge avec des carrés blancs lui donnant un look proche de la fusée d’Hergé.

Pour le reste, ce char possède un châssis en Y comme ceux de la catégorie « promo ». Il est juste un peu plus petit avec un siège plus relevé. Et comme les vrais chars à voile, il se pilote aux pieds. L’axe de barre est d’ailleurs adaptable en longueur et peut accueillir un enfant comme un grand gabarit comme celui de Gabriel.

Côté gréement, Gabriel a coupé de superbes voiles lattées (avec une prise de ris). Elles se glissent sur un mât en aluminium à la façon d’un dériveur de type Laser radial. D’ailleurs, ce char pourrait bien être le Laser des chars.

Car si ce char est un produit idéal pour les clubs – on peut l’essayer à la Torche, à la pointe sud-ouest de la Bretagne, par exemple – il peut aussi servir de monotype pour la compétition. A condition d’envisager un système de ballast pour compenser les différences de poids entre les pilotes de toutes tailles et de tous âges.

Le site : www.roule-vogue.com



A la une