Ocean Selection

Du grand large à la plage : Toute l’actualité nautisme de www.SeaSailSurf.com

Gestion de flotte

Guillaume du Parc présente EasyBoat

Une flotte de K650 basée à Lorient pour des copropriétaires

mercredi 17 février 2010La Rédaction

Guillaume du Parc présentait au salon nautique   son concept de mise en copropriété d’une flotte de monotypes K650 basés à Lorient. En répondant à cette mail-interview, l’initiateur d’EasyBoat nous annonce le programme à venir et ce qu’il propose aux futurs propriétaires, qu’ils soient des particuliers ou des entreprises.

Guillaume, quel est le concept d’EasyBoat ?

- Guillaume du Par : Le leitmotiv d’EasyBoat est de tout mettre en œuvre pour que le client n’ait qu’une chose à faire : naviguer ! D’où le slogan : « votre bateau sur un plateau ». Pour cela EasyBoat associe un bateau de régate, le K650, à toute une offre de services : stockage et logistique, mise à l’eau à la demande du client, programme d’entraînements coachés, une gestion complète de la saison du bateau et de son équipage (inscription aux régates, convoyage…) et l’entretien annuel du bateau.

À cela s’ajoute une carte de réduction chez les partenaires du programme et la possibilité de louer son bateau quand on ne l’utilise pas.

Enfin la possibilité, pour les entreprises et les particuliers ayant un sponsor, de communiquer via EasyBoat avec le marquage du bateau et des voiles, la possibilité d’inviter ses clients, ses collaborateurs à vivre un entraînement ou une régate à bord. Plus une multitude d’opportunités de mettre en valeur l’entreprise ou le sponsor en organisant des évènements comme le baptême du bateau, le suivi d’une régate.

La logique est également de naviguer en flotte monotype donc à armes égales !

Pourquoi avoir choisi le K650 ?

- GdP : Une fois le concept établit, il a effectivement fallut choisir un support. Je voulais un bateau performant offrant de belles sensations mais également facilement transportable et « facile à naviguer ». Un petit tour d’horizon du marché m’a amené au choix du K650 et ce pour différentes raisons en plus de celles qui sont évoquées juste au-dessus :

- le look de ce bateau me plait et sa conception en fait un bateau puissant, sûr et au comportement marin ;
- la règle de classe est simple et ne génère pas une course à l’équipement souvent onéreuse pour un propriétaire et son équipage ;
- et enfin, les premiers contacts avec le chantier. Nous sommes entrés dans une relation de confiance et de véritable collaboration qui n’a fait que se renforcer depuis. Un discours clair, une démarche commune et une grande complicité.

Que penses-tu de la version mât-alu du K650 ?

- GdP : C’est effectivement un choix sur lequel il est intéressant de se pencher. On passe d’un gréement carbone à un gréement alu. Les performances n’en seront que très faiblement affectées et on restera dans une logique de parfaite monotypie. Surtout, le prix devient très attractif avec une baisse de 7000€.

Pourquoi avoir choisi Lorient comme base ?

- GdP : D’abord parce que c’est à Lorient qu’est installée Côte & Large la société que je dirige. Ensuite parce que c’est à Lorient que j’ai fait les bonnes rencontres et que les infrastructures y sont réunies pour développer EasyBoat.

Infrastructures en termes de partenariat, infrastructures techniques et portuaires, et infrastructures de communication : Lorient est en effet à égale distance de Nantes, Rennes et Brest. En plus la ville dispose d’un accès TGV et d’un aéroport. C’est la Sailing Valley bretonne !

Mais EasyBoat va rapidement grandir. Nous sommes en train d’étudier la mise en place de l’offre en Normandie (l’objectif est d’être prêt dès le mois de juin). Et je suis vivement intéressé par le développement d’EasyBoat en Vendée ou à La Rochelle et en Méditerranée et ce avec le même niveau de prestation et de service. Nous n’en sommes donc qu’au début de l’aventure.

Ces bateaux participeront-ils à d’autres compétitions ?

- GdP : Le K650 fait partie des 3 supports de la classe 650 qui se retrouvera en 2010 sur 3 épreuves : le spi, le GPEN et la Normandy’s Week… À cela viennent se rajouter plusieurs évènements sur lesquels les K650 seront présents : la Banana’s Cup en Normandie, le Bol d’Or à Genève, la Cowes week, le tour de l’Ile de Wight et enfin l’Atlantique Télégramme à Lorient. Et pour renforcer notre souhait d’une série dynamique et conviviale, le week-end suivant l’ATR, les propriétaires de K650 pourront se retrouver à Lorient pour une fin de saison festive.

Quel est le budget pour le copropriétaire ?

- GdP : Le nouveau prix de vente du bateau est de 32.000 €. Pour un bateau complètement équipé (voiles, remorque, électronique, sécurité  , moteur…), le budget est de 48.000 €. L’offre de service représente un budget annuel de 10.000 €. Ainsi, en partant sur un programme de 5 ans, le propriétaire peut partir sur un budget annuel de l’ordre de 16.000€

Quand commence ce programme ?

- GdP : Ça y est, EasyBoat est opérationnel. Les régatiers et entreprises intéressés peuvent lancer leur projet. Un premier bateau est à Lorient et toute l’offre de services autour du bateau fonctionne. La partie entraînements coachés est d’ores et déjà planifiée à partir de début septembre.

J’en profite pour préciser qu’il est tout à fait possible et même recommandé de venir essayer le bateau. Le lancement officiel se fera les 26 et 27 mars prochains avec deux journées d’essais et la présentation de l’offre.

- Plus d’informations sur www.easy-boat.com



A la une