Ocean Selection

Du grand large à la plage : Toute l’actualité nautisme de www.SeaSailSurf.com

Economie

JB Composites reprend JEurope aux Sables d’Olonne

Didier Le Moal : « Nous repartons avec une équipe restreinte et une situation financière saine »

vendredi 26 mars 2010La Rédaction

La décision du Tribunal de Commerce de la Roche-sur-Yon en date du 3 mars dernier a signifié la fin de J Europe, et entériné la reprise de l’emblématique marque J par un triumvirat d’actionnaires réunis sous la dénomination JB Composites.

Les actifs du chantier J Europe qui avait fait l’objet d’une procédure de sauvegarde le 19 novembre 2009, convertie en redressement judiciaire le 20 janvier dernier, viennent d’être rachetés par un trio d’actionnaires. Aux côtés du Sablais Yves Roucher, créateur d’Alubat  , et de la Holding Fast SAS, Didier Le Moal, l’homme qui dès 1994 lançait en France la marque au J majuscule, retrouve son rôle de Directeur Général, avec l’ambition apaisée de redonner tout son lustre à un chantier qu’il avait, jusqu’en 2008, mener sur la voie de l’excellence.

Régatier confirmé et ancien équipier en 470 de Christine Briand, ce Rochelais de 50 ans, formé à l’industrie nautique chez Gibert Marine, a introduit, construit et distribué en France le fameux J 92. La saga des J Lance, bateaux de promotion du chantier débutait, prélude à la croissance impressionnante d’une gamme plébiscitée par les régatiers et les navigateurs exigeants.

« Je repars sans esprit de revanche, à la tête d’une équipe jeune et motivée » explique placidement Didier Le Moal. La tâche est d’importance, dans un contexte économique difficile. « J’ai trouvé un atelier quasiment vide, mais avec un tableau de commande qu’il importe urgemment d’honorer. » Didier Le Moal a donc réinvesti les ateliers d’Olonne sur Mer et s’attache désormais, du matin au soir, voire plus, à remettre « le train sur les rails ». « De plus, de nouvelles commandes sont apparues, preuve de la confiance du réseau. Nous faisons front pour retrouver notre dynamisme économique et notre productivité » poursuit Didier Le Moal.

Le plan d’économie passera par l’abandon des coûteux locaux d’Olonne-sur-Mer après l’été. Mais les J resteront aux Sables, une bonne nouvelle pour les 34 salariés maintenus sur les 41 restants dans la société avant redressement.

« Nous repartons avec une équipe restreinte et une situation financière saine sans endettement lourd à assumer » reprend le directeur général de JB Composites. "Notre gamme déjà bien implantée va poursuivre son développement afin de retrouver la part de marché qui était la sienne grâce à une compétitivité que nous nous faisons fort de retrouver rapidement. Nous avons l’ambition d’être capable de livrer un J97 (le dernier né de la gamme) par semaine tout en maintenant notre offre sur l’ensemble des modèles ( J 80, J 92S, J 100, J 109, J 122 et J 133). Parmi les challenges de ce nouveau départ, nous voulons faire évoluer notre gamme afin de coller au mieux à la réalité du marché. Rendez-vous est pris aux salons nautique de septembre » conclut Didier.

En attendant, les équipes de JB Composites seront présentes la semaine prochaine à la Trinité-sur-Mer au Spi Ouest France dont près d’un quart des engagés en 2010... seront des J !

- Info presse T.Blondel / www.jbcomposites.com


Rappel historique

L’histoire de J boats est un conte classique de « success story « à l’américaine ; Avec 20 000 dollars en poche, Rod et son frère Bob Johnstone lance en 1977 depuis le garage familiale un rapide sailboat de 24 pieds, le J 24, devenu depuis le quillard le plus distribué et le plus populaire au monde. Dans le segment commercial des « racer/cruiser, les J Boats se sont imposés par leur qualité sportive, leur facilité d’emploi qui les mettent à la portée de toute les familles.

A ce jour, la construction des J-boats est confiée à deux chantiers au monde : Pearson Composites aux USA, le constructeur historique des Johnstone, et J B Composites à Olonne sur mer en Vendée. Plus de 200 J découvriront encore la planète mer cette année. Les modèles fabriqués conjointement par les deux constructeurs sont les 80, 105, 109 et 133 auxquels s’ajoutent les 92S, J122 et le tout nouveau J 97 construits chez JB Composites. Les 80 et 105 sont les monotypes fers de lance de la gamme. Le 105, premier modèle doté d’un bout dehors, a été livré à plus de 700 exemplaires depuis son lancement en 1991.



A la une