Ocean Selection

Du grand large à la plage : Toute l’actualité nautisme de www.SeaSailSurf.com

Marée Haute

Django 770

Le super Dingo • plans Rolland • 7,70m

mercredi 28 avril 2010La Rédaction

Le premier Django 770 a été mis à l’eau en avril 2010. Dessiné par Pierre Rolland   pour le chantier Marée Haute   de Serge Calvez, ce super-Dingo (du nom du monototype de course à la jauge mini 650 du chantier) est attendu par une clientèle soucieuse de confort et de vitesse à moindre coût.

Présentation

Au rond-point de Trégunc, filer à l’opposé du siège de Guy Cotten  . Glisser à tribord   et laisser dérouler en campagne vers la rivière, cap sur Pendruc. Dans le bâtiment du fond, Serge Calvez et son équipe sont au travail.

Il y a des Dingo 2 en hivernage, des Yaka en finalisation. Ces voiliers de 6,50 mètres disposent de l’ancienne carène, sans bouchain, du Dingo de course. Elle est prolongée de deux quilles symétriques. Un succès ! Au fond, la coque du premier Django 7.70 reçoit des emménagements provisoires pour en tirer les moules qui serviront à tous les bateaux.
Et, à quelques pas de là, sous la bulle de plastique, l’équipe pose des couches de mat imbibées de résine pour fabriquer le moule du pont du bateau.

« C’est un grand mini, » confirme Serge Calvez. « Il y a trois versions d’appendices disponibles : biquille, quillard ou quille pivotante. Avec 7,70 mètres de longueur à la flottaison pour 3 mètres de large et un poids variant de 1,6 à 1,7 tonnes, donc léger, ce sera un bateau fun !
Pour l’aménagement intérieur, on aura le choix entre une version ‘lit breton’ ou cabine proprio. Il y aura de toute façon cinq couchages dans toutes les versions ! Et on peut même faire un bateau avec deux
cabines, à condition de se passer du moteur inboard. »

Présenté sous la forme de plans au salon 2008 et de maquette à celui de décembre 2009, ce nouveau plan Rolland a d’oreset déjà été choisi
par quatre futurs propriétaires.

« Nous avons commencé la préforme il y a six mois, » précise Serge. L’aventure a débuté quand « GL Composite a déposé le bilan avec le Django 7.50. Au lieu de leur racheter les moules, nous avons demandé
à Pierre Rolland   de nous dessiner un nouveau bateau. » Avec sa carène à bouchain dans la lignée du Dingo 2 et un « intérieur avec vue panoramique », le bateau devrait satisfaire une clientèle pour qui le mini est trop petit mais désireuse d’un bateau original et performant.

Serge et Pierre n’oublient pas pour autant ceux pour qui la Classe 950
est trop chère. Ils travaillent sur une version sport et monotype !

- Paru dans SEASAILSURF MAG N°6

Spécifications

Architecte Pierre Rolland  
Longueur HT 7,70 m
Longueur coque 7,70 m
Longueur flottaison nc
Bau maximum 3,00 m
Tirant d’eau 0,90/1,90 (quille pivotante) 1,20 (biquille) 1,60 (quillard)
Tirant d’air nc
Poids du lest 600 kg (quille pivotante) 780 kg (biquille) 600 kg (quillard)
Déplacement 1,5 t (quille pivotante) 1,65 t (biquille) 1,5 (quillard)
Voiles
Grand-voile 25 m2
Voile(s) d’avant 20 m2
Surface totale au près 45 m2
Spi(s) 55/70 m2
Gréement
Bout dehors oui (aluminium / carbone en option)
Mât aluminium (carbone en option)
Appendices
Quille fixe, double ou pivotante
Safran(s) 2 (sur mèches)
Equipement
Couchage 5 (2 versions)
Hauteur sous barrot 1,75 m
Motorisation hors-bord ou inboard
Construction
Coque verre/polyester par infusion
Cloisons CP
Pont verre/polyester/mousse pvc par infusion
Certification CE B
Lancement avril 2010
Production 1+ exemplaires
Tarif Ttc (juin 2010) 48 830 € (Quillard) 51 330 € (Biquille) 52 330 (Quille Pivotante)

Descriptif officiel

En avril 2010, le chantier Marée Haute   a mis à l’eau le dernier né de sa
gamme : le Django 7.70. Conçu en dehors de toute contrainte de jauge,
ce bateau propose un programme ambitieux : le plaisir de la navigation
dans un maximum de conditions météo   et pour un coût raisonnable. Ce
voilier dispose de trois atouts majeurs : la performance d’un voilier de
course au large, l’habitabilité d’un croiseur et la capacité d’échouage
d’un voilier de cabotage.

Le Django 7.70 est proposé en trois versions de
lest : quillard, biquille et quille relevable, les deux dernières étant
prévues pour échouer.

Trois mètres de large pour 7,70m de long et un bouchain évolutif sur le franc-bord, le
nouveau Django 7.70 signé par le chantier Marée Haute   et l’architecte naval Pierre Rolland
affiche sa modernité. Conçu pour la croisière rapide, ce nouveau voilier dispose
d’excellentes aptitudes hauturières. Ses propriétaires vont disposer d’un outil leur autorisant
une navigation qui pourra aisément dépasser leur bassin habituel. Les performances
affichées par ce bateau agrandissent le rayon d’action en croisière, allant marcher sans
complexe sur le terrain de bateaux d’un à deux mètres de plus. Le chantier Marée Haute a
tiré profit de son expérience de la course au large pour proposer un vrai bateau de croisière
avec le cahier des charges d’un bateau de compétition.

Héritier du Django 750, ce tout nouveau bateau en reprend les points forts, notamment la
capacité d’échouage sans renier sur la performance. Le Django 7.70 profite des dernières
avancées en matière d’architecture navale  , de design et de technologies de construction.

Le bateau offre un excellent confort à la mer avec une très grande raideur, une très bonne
stabilité de route, et un grand cockpit ouvert dont le plan a tenu compte de contraintes
ergonomiques. Le bateau est livré en standard très bien équipé et accastillé pour naviguer
vite et loin, en solo comme en équipage. Côté mouillage, en plus de son long rouf en sifflet,
la grande largeur de ce plan très moderne a été exploitée au maximum pour proposer un
espace de vie volumineux avec en particulier un carré surélevé offrant une vision  
panoramique en position assise, concept sans équivalent pour cette taille de voiliers. Cinq à
six personnes peuvent ainsi dormir à bord, tout en disposant d’un bon volume de rangement.

Construit totalement en infusion, le bateau affiche ainsi un déplacement à vide autour de
1,7T dans sa version la plus lourde (biquille, 780kg de lest), pour 45m2 de surface de voile
au près et 100m2 au portant.

Avis

L’avis de la rédaction de SeaSailSurf.fr

Les plus

- Vue panoramique du cockpit
- Alternative au 950 de course
- croisière et régate rapide
- super Dingo 2

Les moins

- On attend la jauge et le circuit monotype
- Ni mini, ni 950 : une place à prendre


Dans la même rubrique

Marée Haute : Dingo 2

Marée Haute : Dingo


A la une