Ocean Selection

Du grand large à la plage : Toute l’actualité nautisme de www.SeaSailSurf.com

Marée Haute

Django 770 Océan Race

La version course au large • plans Rolland • 7,70m

mardi 21 décembre 2010La Rédaction

Forts du succès de la version croisière, les actionnaires du chantier Marée Haute   ont demandé à l’architecte naval Pierre Rolland   de leur concevoir une version survitaminée du Django 770. Avec sa construction plus légère, une quille de course et un gréement en carbone, le Django Océan Race vise les transat en solitaire.

Présentation

Le Mini 650 de série vous semble inconfortable ? Un Class40 est trop grand ou trop cher ? Voici le Django 770 Océan Race. Sa version croisière était déjà un super mini 650, une version agrandie du Dingo, le 650 du chantier adapté à la Transat 650 entre la Charente Maritime et le Brésil. Plus fort encore, le Django 770 propose un espar en carbone plus long pour porter une grand-voile à corne qui a gagné 13 m2. Son nouveau bout-dehors de 2,80 mètres, en carbone lui-aussi, permet de tenir un spinnaker de 100 m2. Et pour tenir le tout, il dispose d’une quille terminée par un bulbe en plomb. Le Django 770 OR c’est donc un mini de série gonflé qui a pris le meilleur des prototypes de course au large.

Car tel est son objectif : devenir un véritable monotype dédié à la course au large et même aux transatlantiques. Eloignés de la surenchère technologique, ses concepteur ont choisi d’en faire un monotype avant d’en faire une nième nouvelle classe de course au large. Le Django 770 OR proposera des voiles et de l’électronique totalement identiques pour tous ses propriétaires. Le nombre de voiles sera limité et leur usage contrôlé.

Selon le programme, il devrait être disponible entre 85 et 115 000 euros. Et ce programme, il prévoit déjà une participation à la Ti’Rhum, la course-projet en alternance avec la Route du Rhum au départ de St Malo fin 2012.

- A lire dans SeaSailSurf.fr : Des Django 770 Océan Race pour la Ti’ Rhum

Spécifications

Architecte Pierre Rolland  
Longueur HT 7,70 m
Longueur coque 7,70 m
Longueur flottaison nc
Bau maximum 3,00 m
Tirant d’eau 1,90 m avec bulbe en plomb
Tirant d’air nc
Poids du lest nc
Déplacement nc
Voiles
Grand-voile 38 m2 (+13m2 / version croisière)
Voile(s) d’avant 21 m2
Surface totale au près 59 m2 (+14m2 / version croisière)
Spi(s) 55/75/100 m2 (spi en tête et au capelage)
Gréement
Bout dehors 2,80 m orientable (carbone)
Mât carbone
Appendices
Quille fixe avec bulbe en plomb
Safran(s) 2 (sur mèches)
Equipement
Couchage nc
Hauteur sous barrot 1,75 m
Motorisation inboard
Construction
Coque verre/polyester par infusion
Cloisons CP
Pont verre/polyester/mousse pvc par infusion
Certification CE A
Lancement 2011
Production projet
Tarif Ttc (décembre 2010) 85.000 € TTC à 115.000 € TTC

Descriptif officiel

Le Django 7.70 Ocean Race est un voilier dérivé de la version croisière du Django 7.70 et optimisé pour la compétition au large en équipage réduit (solo ou double idéalement).

Le Django 7.70 Ocean Race est un monotype de course au large. Tous les voiliers sont donc identiques avec un jeu de voile monotype, une centrale de navigation électronique monotype et une association gérant la monotypie en accord avec le chantier.

L’ objectif du monotype Django 7.70 Ocean Race est de pouvoir faire de la course au large avec un budget maitrisé pour intéresser les amateurs. Ce bateau dispose de plusieurs atouts pour y parvenir :
- Un bateau de taille raisonnable, dont le prix à l’achat et l’entretien reste très accessible pour un tel programme,
- Un bateau monotype pour maîtriser son budget équipements à l’avance,
- Un bateau pouvant aussi servir en croisière afin de répondre à des besoins ponctuels pour le compétiteur amateur.

Il bénéficie de la certification CE en catégorie « A » obtenue pour la version croisière-performance et dont la version monotype Ocean Race est issu, autorisant ainsi son utilisation sur des courses transatlantiques.

Totalement construit en infusion et très léger, la version monotype Ocean Race du Django 7.70 se différencie de son frère, destiné à la croisière rapide, par la modification de quelques éléments de nature à encore augmenter ses performances pures en navigation à toutes les allures.

Avis

L’avis de la rédaction de SeaSailSurf.fr

Les plus

- Monotype stricte (coque, voiles, électronique)
- Gestion des coûts
- Adaptabilité à la croisière après un programme course
- Programme sportif déjà en gestation

Les moins

- En concurrence avec la Classe 950 ?
- En attente du 1er exemplaire
- Performances à valider


Dans la même rubrique

Marée Haute : Django 770

Marée Haute : Dingo 2

Marée Haute : Dingo


A la une