Ocean Selection

Du grand large à la plage : Toute l’actualité nautisme de www.SeaSailSurf.com

Projet

Skod

Un monotype à quille pendulaire • plans Douguet – de Beaufort – Verdier • 10,66 m

lundi 10 janvier 2011La Rédaction

« Il s’agit de mettre entre toutes les mains, un bateau équipé d’une quille pendulaire » Tel est le pitch du Figariste Corentin Douguet. L’ancien vainqueur de la Transat 650 sait de quoi il parle. S’il brille en Figaro-Bénéteau  , un monotype à quille fixe de 10 mètres, il a connu son premier grand succès à la barre d’un prototype en carbone de 6,50 mètres de long équipé d’une quille mobile.

Les quilles mobiles sont nées sur le circuit mini en 1991 quand Michel Desjoyeaux avait ainsi équipé son proto n°29 avec lequel il remportât la 2e étape de la Mini-Transat. Depuis, elles sont devenues incontournables en 650 et en IMOCA, la classe des monocoques du Vendée Globe, ou sur la récente classe des 70 pieds (21 mètres) de la Volvo Ocean Race. Mais, « il n’y a rien entre le mini 650 et le 60’ Open » souligne Corentin Douguet. C’est vrai que, pour un skipper qui veut faire de la course au large professionnelle, ce vide est à peine comblé par le monotype Solocéans, le 53 pieds commercialisé par Yvan Griboval pour son tour du monde en solitaire toujours en suspens. La classe des 50 pieds Open (15,24 mètres) a disparu et la Class 40 (12,18 mètres) impose une quille fixe pour des questions de coût et de simplicité. « Faire du bateau sans quille pendulaire, c’est bête » ajoute Corentin. En effet, pourquoi se priver d’un tel outil pour de la course au large en équipage réduit ? Voici donc le Skod, alias Swinging Keel One Design !

A initiative du Nacira 650, un mini 650 de série, Corentin Douguet a donc réuni une nouvelle équipe pour plancher sur son nouveau projet. Il a travaillé avec Guillaume Verdier, le co-architecte des 60 pieds Foncia, Macif, Bel ou Safran, et Axel de Beaufort du cabinet Nacira Design, pour concevoir un monotype de 35 pieds à quille basculante. Le résultat mesure 10,66 m de long, soit un peu plus qu’un Figaro-Bénéteau  . Avec son long bouchain et son bout-dehors, le Skod a des airs de « VendéeGlober » tout en restant plus petit qu’un Class40. Il devrait d’ailleurs être commercialisé « au prix d’un Class40, mais il ira beaucoup plus vite ». Pour la performance au large, le Skod dispose de 350 litres de ballasts d’eau de mer, d’un mât fixe et, comme les grands, d’une casquette glissante. Tout est prévu pour en faire un joli monotype offshore comme en rêvait Corentin Douguet.

Surprise architecturale, le Skod n’a pas de dérive comme les minis ou les 60 pieds. « Il n’y a pas de dérive parce que l’on va incliner la quille de 15 à 20 degrés maximum au près » expliquait Guillaume Verdier au cours de la présentation du bateau lors du salon nautique   2010. « On reste plus proche du fonctionnement d’un Class40 que d’un système extrême de type 60 pieds avec une quille porte bulbe » souligne l’architecte. « On va donc utiliser plus efficacement la quille au reaching en l’inclinant dans ce cas, à 35°. On veut exploiter au maximum ce que l’on a déjà dans l’eau ». La quille pendulaire possède donc une surface suffisante et dispose d’une inclinaison limitée pour conserver son action antidérive au près, tout en permettant d’être basculée pour gagner de la puissance au débridé.

La construction en infusion a été confiée à JPK, le chantier de Larmor-Plage près de Lorient qui construit déjà des Class40 et une gamme de monotypes de 9 à 12 mètres. Coque et pont seront réalisés en verre, PVC et résine vinylester. Le carbone est réservé à la structure ainsi qu’au mât et bout-dehors. Le chantier de Jean-Pierre Kelbert ne lancera la production que si cinq bateaux sont commandés. Corentin Douguet attend de valider commercialement son projet afin d’assurer une mini série et un programme de course. « Le Skod pourra être utilisé en solitaire comme en équipage réduit » a prévenu le skipper – concepteur. On pourrait ainsi retrouver des Skod au départ de Fastnet Race en équipage ou bien de transocéaniques comme la Transpac, Québec – St Malo ou la Ty’Rhum, la mini Route du Rhum en projet pour 2012. Il sera alors temps d’écrire les règles de classe afin de faire du Skod un véritable monotype de course au large équipé d’une quille mobile.


Spécifications

Architecte Douguet – de Beaufort – Verdier
Constructeur JPK
Longueur HT 40’ - 12,18 m
Longueur coque 35’ - 10,66 m
Longueur flottaison nc
Bau maximum 3,80 m
Tirant d’eau 2,75 m
Tirant d’air nc
Poids du lest nc
Déplacement 3t lège
Voiles
Grand-voile 50 m2
Voile(s) d’avant 42 m2
Surface totale au près 92 m2
Spi(s) 130 m2 maxi
Gréement
Bout dehors carbone
Mât carbone
Appendices
Quille pendulaire
Safran(s) 2
Equipement
Couchage nc
Hauteur sous barrot nc
Motorisation nc
Construction infusion
Coque verre, PVC et résine vinylester + carbone
Pont verre, PVC et résine vinylester
Certification CE nc
Lancement 2011 ?
Production projet
Tarif 250 000 € HT

Dans la même rubrique

JPK : JPK 998


A la une