Ocean Selection

Du grand large à la plage : Toute l’actualité nautisme de www.SeaSailSurf.com

Construction navale

Gwalaz : un premier trimaran prototype en biocomposite conçu par Tricat et Kaïros

mardi 4 décembre 2012La Rédaction

Le navigateur Roland Jourdain, fondateur de Kaïros, apporte expertise et savoir faire pour l’utilisation de matériaux biosourcés Gwalaz, un trimaran de 7,11 m conçu à partir de fibre de lin et de cellulose, de liège et de balsa, et de résine biosourcée sera mis en construction en janvier 2013 par le chantier Tricat en collaboration avec Kairos et le soutien des collectivités territoriales. Une vraie rupture technologique en terme d’éco-conception, grâce aux matériaux issus directement de la biomasse pour s’affranchir des ressources fossiles et penser les filières de recyclage dès la conception du produit.

Roland Jourdain, dit « Bilou », est deux fois vainqueurs de la Route du Rhum en 2006 et 2010. En 2007, il crée Kaïros et son département de Recherche & Développement pour développer les biocomposites applicables au nautisme et bien d’autres domaines. Cette recherche d’éco-conception - pour atteindre à terme une économie circulaire - repose sur une vision   :

« L’aventurier du XXIème siècle est celui qui sait sortir des sentiers battus et explorer les chemins de traverse. Un seul objectif à atteindre : faire en sorte que les actions humaines aient à terme une empreinte positive sur les écosystèmes. » Roland Jourdain, fondateur de Kaïros.

Explorer, comprendre et inventer : Roland Jourdain sait que cette course ne se fera pas en solitaire et qu’elle demande elle aussi rêve, émotion, courage, et ténacité. Il atteint son objectif en collaborant avec des partenaires de qualité et déjà 2 projets ont abouti :
- « Le camp de base » de Kaïros en Bretagne est un lieu éco-rénové (panneaux solaires, récupération des eaux de pluies, toilettes sèches, isolation à la ouate de cellulose, matériaux naturels)
- Les créations de prototypes novateurs de planches de surf   et de paddle en collaboration avec la société S3 inscrivent le sport de glisse dans l’économie circulaire et conjuguent exigence environnementale et performance sportive
- Remplacement de la fibre de verre par des matériaux biosourcés et/ ou totalement recyclables
- Utilisation des savoirs faire locaux pour une économie territoriale

« Notre savoir-faire réside dans la mise en œuvre du process d’utilisation des matériaux biosourcés. L’objectif est d’être au service des projets de nos partenaires. » Roland Jourdain

Kaïros, un temps d’avance avec le trimaran Gwalaz

Aujourd’hui, Roland Jourdain inscrit sa première passion, la voile, dans le XXIème siècle. Il aura suffit d’une rencontre avec trois surfeurs épris de liberté et de voyage et du chantier Tricat pour que le projet d’un premier Trimaran éco-conçu voit le jour. « Lost in the Swell », c’est encore plus qu’un bateau, c’est une aventure humaine à vocation pédagogique : une fois le trimaran réalisé, les 3 surfeurs parcourront les criques et les ports de Bretagne pour échanger avec le public sur le lien entre sport nautique, enjeux environnementaux et éco-innovation.

L’ambition de ce trimaran est de faire avancer les recherches menées par Kaïros sur les biocomposites. Les tests en laboratoire effectués en collaboration avec IFREMER Brest ont confirmé le potentiel d’une telle éco-conception. L’étape suivante est d‘évaluer la résistance de ces nouveaux matériaux en situation réelle et de suivre leur vieillissement. L’utilisation dans le cadre du Tour de Bretagne permettra à Kairos de suivre facilement et régulièrement le comportement du bateau lors de sa première année en mer.

“ Ces recherches sur les biocomposites nous permettent d’explorer et de trouver des solutions à des problématiques environnementales de plus en plus criantes. Ces nouveaux matériaux peuvent s’intégrer aux process actuels. Nous utilisons des fibres végétales comme le lin, le chanvre, la cellulose. Pour des composites de plus grande épaisseur, le liège et le balsa sont employés. Les résines sont elles aussi biosourcées : une partie de leur composition chimique est issue des végétaux. Les collaborations avec les chercheurs et les industriels sont riches d’enseignements et ont permis d’aboutir aux prototypes de paddle commercialisés lors de ce Salon Nautique   et à la mise en construction de Gwalaz. Bien évidemment tout le savoir faire breton a été réquisitionné et ces projets soutenus par les collectivités locales : avec une telle démarche, le développement de l’économie territoriale est une évidence. Le sport nautique est mon domaine de prédilection et il m’est donc plus facile d’y apporter les avancées technologiques en matière d’éco-conception. Mais Kaïros ne s’arrête pas là et offre déjà ses talents et compétences à d’autres domaines utilisant des composites comme celui du design. Aujourd’hui, nous sommes prêts à accompagner tout acteur désireux d’introduire ce process quelque soit son domaine d’activité. ” Roland Jourdain

- Info presse www.kairos-jourdain.com/fr



A la une