SeaSailSurf accueil en français home page in english Ocean Selection
Vous êtes ici : Accueil » Nautisme » La crise impacte toujours l’industrie du Yachting malgré la santé insolente (...)

#nautisme : 5e Symposium économique « La Belle Classe Superyachts »

La crise impacte toujours l’industrie du Yachting malgré la santé insolente du secteur des méga-yachts

Une industrie qui s’appuie sur un marché traditionnel (USA et Europe) tout en patientant en Chine

D 28 janvier 2013     H 09:31     A La Rédaction     > 769 visites     C 1

#Monaco | #ConstructionNavale #nautisme | #Economie #nautisme |

agrandir
A l’occasion de la nouvelle année et dans le cadre de « La Belle Classe Superyachts », un label initié par le Yacht Club de Monaco afin de fédérer tous les acteurs du Yachting et accompagner ses membres dans ce secteur, ce sont quarante-cinq professionnels, représentant toute la chaîne de la Grande Plaisance (chantiers, brokers, designers, capitaines, banquiers, experts maritimes, avocats spécialisés, directeurs de port, organisateur de salon nautique  …), réunis au Y.C.M. autour d’un dîner-débat afin de dresser un état des lieux de la situation économique du Yachting mondial.

Une initiative, organisée en collaboration avec Only Yacht et saluée par l’ensemble des acteurs de l’industrie qui, dans un secteur très concurrentiel, n’ont que trop rarement l’occasion de se réunir et débattre librement ensemble.

Cette cinquième édition a également suscité l’intérêt des autorités monégasques, avec la présence notamment de Jean Castellini, Conseiller de Gouvernement pour les Finances et l’Economie  , qui vient de prendre ses nouvelles fonctions et d’Armelle Roudaut-Lafon, Directeur des Affaires Maritimes (Monaco).

Après les interventions successives de Hein Velema, CEO de Fraser Yachts et représentant du LYBRA (Large Yacht Brokers Association), nouvelle association monégasque qui regroupe les cinq principales sociétés établies en Principauté et d’Olivier Blanchet, de BNP Paribas, qui ont présenté la situation actuelle et donné leur vision   macroéconomique du Yachting, l’ensemble des acteurs du secteur ont dressé un bilan sur l’année écoulée et donné leurs prévisions sur le marché du Yachting.

- Crise ou pas crise ?

Tous s’accordent à dire que l’industrie du Yachting demeure pénalisée par les difficultés conjoncturelles liées à la crise financière et économique. En termes de transaction, Olivier Blanchet observe entre 2011 et 2012, « une baisse moyenne de 30% des prix des yachts d’occasion, sans amélioration au niveau du stock de bateaux à la vente. La demande du financement de yacht existe encore, même si aujourd’hui plus de 2/3 des acquisitions se font encore sans appel à des financements ».

Toutefois, la crise a révélé la santé insolente du secteur des méga-yachts (+80m). « Les constructions neuves sont de plus en plus grandes en 2011 et 2012. 25 à 30 bateaux supérieurs à 100 m naviguent déjà ! Certains projets supérieurs à 160 m sont déjà en cours de construction ».

Une des raisons pour laquelle le Yachting est touché à une moindre mesure par la crise, c’est le soutien d’une clientèle internationale fortunée.

Dans le monde, il est estimé environ 82.000 ‘ultra high net worth individuals’ (dont la fortune est supérieure à 50 millions d’euros), dont 1.226 milliardaires, avec 480 milliardaires US, la Chine arrivant en 2e position avec 147 milliardaires).

On notera que 20% des 100 premiers milliardaires ont moins de 50 ans. Des armateurs de plus en plus jeunes (en moyenne 10 à 15 ans de moins qu’il y a 20 ans). Pour ceux dont le Yachting est devenu une passion et un moyen de se ressourcer, leurs attentes ont évolué. Une nouvelle génération consciente de sa responsabilité dans la préservation du monde maritime, avec la construction de yachts de plus en plus écologiques. Des armateurs passionnés, de mieux en mieux conseillés pour qui l’achat d’un yacht est un projet mûrement réfléchi.

Pour certains, à l’instar de Laurent Perignon, COO de Camper & Nicholson, il ne s’agit plus d’une crise mais d’un retour à une situation normale. « Bien évidemment, nous ne connaissons pas les années folles des années 2003-2008, mais c’est maintenant la réalité du Yachting. ». Des propos relayés par Marc Ovanessian, Directeur administratif et financier de ITM : « Le marché a changé. C’est la réalité du marché, il faudra redimensionner et reformater nos entreprises ».

Les chantiers d’entretien notent que les sommes dépensées sont moindres et contrôlées. Une ère d’économies, qui comporte un risque à moyen terme pouvant affecter la sécurité   des navires, selon l’expert maritime Eric Ogden et l’avocat maritimiste Maître Jean-Jacques Ollu.

L’ensemble des acteurs s’accorde à dire qu’il faut travailler plus et mieux, pour garantir un chiffre d’affaires identique et préserver l’emploi. L’occasion pour Bernard d’Alessandri de rappeler que 1.000 emplois directs dépendent du Yachting à Monaco.

Tony Allen, avocat chez Hill Dickinson s’avoue être plus optimiste, notamment pour le marché haut de gamme, avec des clients qui ont récemment effectué des commandes pour des très grandes unités. Selon lui les clefs du succès pour les chantiers sont l’image, la qualité, la transparence et une collaboration plus étroite avec leurs clients.

- Une industrie qui s’appuie sur un marché traditionnel (USA et Europe).

Selon Hein Velema, le marché du charter se porte mieux, les clients américains, les premiers à sortir de la crise et aidés par le cours du dollar, reviennent en Europe avec une augmentation de 10% par rapport à 2011, suivi par les clients russes et brésiliens.

« Aujourd’hui, nous sommes face à une instabilité politique en Russie qui incite les clients potentiels à rester discrets alors qu’il y a un fort intérêt de cette jeune clientèle russe », observe Sergei Dobroserdov, Directeur de Nakhimov.

Toutefois face aux difficultés rencontrées par la clientèle européenne, il est impératif de se tourner vers d’autres marchés. « En me retirant de ce métier passion et fort de l’expérience acquise depuis 1968, je suis convaincu que c’est dans la crise que l’homme puise sa créativité et met en place des solutions. A nous, à vous de faire vivre le New Small Yachting World » a déclaré Antoine Althaus, fondateur de Fraser Yachts (Monaco), à la veille de sa retraite.

- la Chine, vers une patiente conquête ?

A l’instar des accords signés récemment entre le Yacht Club de Monaco et le Visun Royal Yacht Club dans le cadre de la Belle Classe Destination, la clientèle chinoise semble vouloir découvrir et apprendre le lifestyle du Yachting. Bernard d’Alessandri observe que les infrastructures sont prêtes avec la création de près de 400 marinas.

Toutefois, il convient de prendre en compte leur approche ancestrale culturelle totalement opposée à celle occidentale, avec notamment la volonté de se préserver du soleil, la législation restrictive sur l’importation des yachts sans oublier les nombreuses contraintes réglementaires qui entravent la liberté de navigation.

« Notre capital est détenu à 75% par le groupe chinois Weichai. De ce fait, nous travaillons en étroite collaboration avec eux, et je peux vous dire qu’ils s’attèlent à apprendre et à enseigner en Chine notre « Life Style » et si nous, occidentaux, parvenons à les soutenir ainsi qu’à adapter nos produits avec la volonté d’écouter et de comprendre leur mode de vie, je pense que le monde de l’industrie nautique est plein d’avenir à moyen et long terme, compte tenu du rythme de croissance de leur marché, couplé à leur dynamisme et à leur puissance financière... », a déclaré Luca Boldrini, directeur des ventes de CRN (Ferretti Group). Un optimisme que partage Alberto Spina qui annonce la création prochaine d’un chantier de services à Hainan.

Même si un grand nombre des professionnels avouent participer au prochain Hainan Rendez-vous (30 mars - 2 avril 2013), nombreux d’entre eux pensent qu’il faudra être patients avant de pouvoir vendre des yachts en Asie.

En revanche et à très court terme, la Riviera et Monaco sont des destinations attractives pour cette clientèle. Il est essentiel de privilégier l’accueil en s’adaptant à leurs centres d’intérêt afin de leur faire découvrir le lifestyle du Yachting.
Au-delà de l’Asie, certains à l’instar de Marcello Maggi, Président et co-fondateur de Isa Superyachts, misent sur des marchés sud-américains qui sont plus émergeants et dont la culture de navigation est plus proche du yachting traditionnel.

- Une industrie qui doit se fédérer

MYBA (brokers), SYBAss (chantiers), PYA & GEPY (capitaines)… et plus récemment LYBRA… nombreuses sont les associations de professionnels qui ont été créées pour permettre aux professionnels de s’organiser en fonction de leur secteur d’activité. Toutefois, Aberto Spina déplore que : « le lobbying est trop fragmenté ! Il faut se faire entendre d’une seule voix ! ».

Un avis partagé par Tony Allen, dont le cabinet d’avocats spécialisé dans le yachting international va s’établir en Principauté le mois prochain. « L’autre grand défi est d’affronter les nouvelles réglementations (fiscales (TVA), sociales (MLC), commerciales (LY3)...). C’est inévitable et ce n’est que le début…, car notre industrie se développe. Aussi, le lobbying est indispensable. Nous devons nous faire entendre d’une seule voix. Nous avons eu le privilège d’avoir reçu l’acceptation des autorités monégasques pour nous installer à Monaco, épicentre de la grande plaisance ».

Eric Althaus, Senior Yachting Consultant de confirmer : « Les clefs du futur sont là ! Si on fait un travail de fond, on pourra rétablir une situation de confiance. Ensemble, nous serons plus forts, plus professionnels. Nous avons la chance de bénéficier de l’expérience et de la sagesse de nos pères. Ne soyons pas impatients, Monaco est le centre de l’activité, la force de la Principauté est son éthique, son accueil, les efforts réalisés sur le développement de ses infrastructures : que ce soit l’extension du Port Hercule ou la construction du nouveau bâtiment du Y.C.M. ».

Une volonté de collaboration et d’écoute réaffirmée par Gaëlle Tallarida, Directrice du Monaco Yacht Show : « La particularité du Monaco Yacht Show est de servir au mieux la profession et d’adapter le schéma du MYS pour suivre les tendances et servir toujours mieux les clients en collaboration avec le Y.C.M. ».

L’occasion pour Bernard d’Alessandri de présenter à l’assemblée le nouveau bâtiment du Y.C.M, qui sera livré fin 2013, avec une inauguration prévue en 2014. « Bénéficiant de la signature d’un grand nom de l’architecture Lord Norman Foster, cet édifice, dont le Club House demeurera exclusivement réservé à nos membres, a également pour mission de servir les intérêts économiques de la Principauté et témoigne de l’engagement des autorités monégasques en faveur du Yachting. Conformément à nos statuts, ce bâtiment est un outil au service des acteurs de cette industrie ».

Jean Castellini, Conseiller de Gouvernement pour les Finances et l’Economie  , qui a apprécié ce tour d’horizon pacifique et constructif, a tenu à affirmer la volonté du Gouvernement Princier de placer le Yachting comme une priorité dans la politique d’attractivité menée par la Principauté. Preuve en est, la création d’une Commission « Monaco, Capitale du Yachting », initiée il y a quelques années par le Y.C.M., et qui s’inscrit à présent dans le cadre du Conseil Supérieur de l’Attractivité. Ces commissions sont destinées à proposer au Gouvernement des axes de travail et des pistes d’actions afin de rendre la Principauté de Monaco toujours plus attractive sur le plan international. « Ici à Monaco, tout le monde fait face à la mer, notre affinité avec le monde du Yachting est forte. Un secteur important pour notre Principauté, générateur d’emplois et de visibilité. Présidée par Bernard d’Alessandri, et à travers une démarche participative, cette commission permet à chaque acteur du Yachting de s’exprimer de manière complémentaire et constructive afin d’enrichir les débats et proposer de nouvelles solutions. Vous avez des compétences diverses et nombreuses, source de création de richesses économiques mais aussi intellectuelle. Dans la perspective du nouveau bâtiment du Yacht Club, nous sommes attentifs à vos observations et souhaitons pouvoir accueillir les talents et les faire s’exprimer ».

Un message fort, très apprécié par l’ensemble des participants, ravis de constater l’intérêt et le soutien que porte la Principauté à ce secteur, avec sa volonté de s’affirmer comme un pôle d’excellence en matière de Yachting mondial.


Voir en ligne : Info presse www.yacht-club-monaco.mc

1 vote
Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Votre message


Dans la même rubrique

Grand Large Yachting

L’Outremer 5X et le Garcia Trawler 54 élus ’Bateaux européens de l’année 2013’

Grand Large Yachting, acteur de niche du nautisme qui affirme depuis 10 ans son statut de spécialiste du grand voyage, a été primé deux fois au célèbre Salon Nautique   International de Düsseldorf. Ses deux nouveautés, le catamaran Outremer 5X et le Garcia Trawler 54, ont chacun reçu le prestigieux prix du ‘Bateau Européen de l’Année 2013’ dans leur catégorie.
Lire la suite →

Bilan du Nautic 2012

« Le Nautic 2012 a été un très bon salon et une très belle surprise »

Le Nautic a, cette année encore, constitué un moment privilégié et réservé de belles surprises pour l’ensemble de la filière nautique. Non seulement de par la multitude de nouveautés dévoilées en Première Mondiale et les temps forts des animations, mais aussi en terme d’activité économique puisque cette édition aura permis à une large majorité d’exposants d’enregistrer de bonnes performances commerciales, souvent supérieures à leurs attentes.
Lire la suite →

Construction navale

Gwalaz : un premier trimaran prototype en biocomposite conçu par Tricat et Kaïros

Le navigateur Roland Jourdain, fondateur de Kaïros, apporte expertise et savoir faire pour l’utilisation de matériaux biosourcés Gwalaz, un trimaran de 7,11 m conçu à partir de fibre de lin et de cellulose, de liège et de balsa, et de résine biosourcée sera mis en construction en janvier 2013 par le chantier Tricat en collaboration avec Kairos et le soutien des collectivités territoriales. Une vraie rupture technologique en terme d’éco-conception, grâce aux matériaux issus directement de la biomasse pour s’affranchir des ressources fossiles et penser les filières de recyclage dès la conception du produit.
Lire la suite →

Aguila Design

Shark : La « soucoupe foilante » s’est laissée pousser les dents

En 2008, SEASAILSURF.com vous présentait la « soucoupe foulante » imaginée par Aguila Design. Quatre ans plus tard, l’idée a fait des progrès et voici le « Shark », un petit engin à moteur de 3,66 mètres de long.
Lire la suite →

Aureus Yachts

Aureus dévoile son nouveau concept de Maxi Yacht Compact

Fin Octobre 2012 à la Rochelle, Aureus Yachts, une marque de la société AP Yacht Conception, mettra à l’eau son nouveau voilier Aureus XV. Ce yacht pour hédonistes est conçu pour compacter la démesure des grands bateaux dans une taille humaine.
Lire la suite →

A la une

Kitesurf

BooknKite : une plate-forme pour faciliter l’apprentissage du kitesurf

C’est pour permettre à tous de découvrir le kitesurf   que Book’N Kite, la première plateforme de mise en relation des écoles de kitesurf   avec leurs futurs stagiaires, ouvre ses portes. Pour suivre cette forte croissance et mettre en relation les écoles de kitesurf et leurs élèves ou futurs élèves, la plate-forme Book’N Kite permet à tous de trouver et de réserver son école de kitesurf.
Lire la suite →

Flying Phantom

Alex Udin : « notre nouveau Flying Phantom Essentiel est destiné à des amateurs éclairés »

Présenté en exclusivité au Nautic de Paris en décembre dernier, le Flying Phantom ESSENTIEL est le dernier-né du bureau d’études de Phantom International, pionnier du catamaran de sport à foils en France et dans le monde. Alex Udin, le fondateur de Phantom International présente le nouveau catamaran.
Lire la suite →

Privinvest

Sailing Yatch A : Le plus grand superyacht du monde designé par Starck a été livré

Le groupe Privinvest a livré le Sailing Yacht A, le plus grand superyacht à voile du monde dernière génération jamais construit. Il est directement sorti du chantier naval de Nobiskrug (Allemagne), propriété du groupe Privinvest, fondé par Iskandar Safa.
Lire la suite →

Jeanneau

Prestige 460 : Une nouvelle vedette Flybridge de 46 pieds

Présentée en exclusivité mondiale lors du Salon de Miami, cette nouvelle vedette Flybridge de 46 pieds est résolument moderne. Equipée d’une propulsion VOLVO IPS 500 ou IPS 600, dont l’efficacité et la manœuvrabilité sont chers à Prestige, la nouvelle PRESTIGE 460 reprend l’excellente carène de la PRESTIGE 450.
Lire la suite →

MacTac

MacGlide : Une peinture sous-marine adhésive zéro toxicité

Mactac, leader mondial de l’adhésif haute performance, propose un revêtement antisalissure sans impact sur l’environnement et la santé humaine. Révolutionnaire dans sa mise en œuvre, il est efficace, durable, économique. Baptisée MacGlide, l’alternative aux antifoulings bio-toxiques est immédiatement opérationnelle, permettant aux authentiques amoureux de la mer de naviguer responsable sans attendre.
Lire la suite →

jeudi 23 mars
  Visiteurs connectés : 3



En bref

1 | 2 | 3 | 4 | 5


SEASAILSURF Wear

Polo Dronautic
Polo blanc Dronautic®
Tshirt MC Stand-Up
"Stand Up & Ride" pour les SeaSailSurfer à paddle.

Sponsors














Publicité




SeaSailSurf.fr : Les actus


Réseaux














PA.SeaSailSurf.fr
Vos petites annonces